A la une La Vigilance de Météo-France étendue au lendemain pour mieux se préparer aux dangers météorologiques.

Infoclimat / FlorianBigand

La Vigilance de Météo-France étendue au lendemain pour mieux se préparer aux dangers météorologiques

29/11/2022

La Vigilance de Météo-France informe depuis 2001 les citoyens, les médias et les pouvoirs publics en cas de phénomènes météorologiques dangereux dans les prochaines 24 heures. Ce dispositif de référence sur les dangers météo est désormais étendu en métropole jusqu’au lendemain minuit. Un zonage plus précis que celui du département sera également mis en place progressivement pour certains phénomènes.

Pour Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires " Météo France nous livre ici des données claires, pertinentes, adaptées à la situation, en étendant la durée de vigilance jusqu’au lendemain soir. Cela permet à chacun d’anticiper, d’adapter son comportement et de s’organiser le plus tôt possible.
Les aléas météorologiques affectent fortement les activités du quotidien : en donnant davantage de visibilité aux usagers, ceux-ci pourront être des acteurs plus efficaces de la sécurité des personnes et des biens. Ces prévisions étendues bénéficieront aussi aux services de la sécurité civile, qui pourront mieux se préparer aux catastrophes naturelles. Par ce travail, le ministère confirme son plein engagement pour améliorer la sécurité et la protection de tous les Français. "

Pour Virginie Schwarz, PDG de Météo-France, " Avec le changement climatique, certains événements météorologiques extrêmes augmentent en fréquence et en intensité, notamment les pluies intenses et les vagues de chaleur. La Vigilance de Météo-France constitue la référence des pouvoirs publics et de la population pour s’informer sur les dangers météorologiques. À ce titre, l’établissement est pleinement mobilisé pour fournir l’information la plus pertinente et améliorer la réponse aux situations d’urgence et la protection des populations. "
 

Informer plus tôt des dangers météorologiques

La double carte de Vigilance permettra d’attirer l’attention de tous plus tôt sur les dangers potentiels liés à une situation météorologique et de prendre les précautions pour se protéger. Pour faciliter la lecture, l'information sera désormais fournie par Météo-France sous la forme d'une double carte de Vigilance, la première pour la journée en cours et la seconde pour le lendemain au lieu d’une carte sur 24 heures aujourd’hui. La Vigilance couvre ainsi des périodes de validité fixes, quelle que soit l’heure de diffusion.

Météo-France met à disposition simultanément l’information de Vigilance pour la journée en cours et le lendemain à chaque diffusion, soit au moins à 6 h et 16 h comme aujourd’hui.

Grâce à cette durée étendue, il sera possible de savoir par exemple :

  • si un épisode de Vigilance activé est susceptible de prendre fin le lendemain ou de se prolonger ;
  • si les conséquences potentielles de l’événement attendu peuvent conduire à une aggravation du niveau de Vigilance.

Une frise chronologique, située sous les cartes, permet de connaître l’heure de début et de fin de l’épisode de Vigilance.

La double carte de Vigilance de Météo-France sera comme aujourd’hui accompagnée d'un bulletin de suivi décrivant la chronologie, la localisation et l'intensité prévues des phénomènes, pour la journée en cours et le lendemain. Les bulletins fourniront, dans la rubrique Prévisibilité et incertitudes, des informations complémentaires sur les incertitudes de la situation météorologique et les éléments ayant un impact potentiel sur le niveau de Vigilance activé. Ils indiqueront notamment les potentielles aggravations du niveau de danger (par exemple, extension de la zone touchée, intensité plus sévère ou arrivée plus rapide du phénomène).

Le public sera informé plus tôt des dangers météorologiques potentiels et pourra prendre des mesures anticipées, comme reporter un déplacement ou la pratique d'une activité exposée, protéger les objets sensibles au vent ou qui peuvent être inondés par de fortes pluies. Il pourra ainsi suivre l'évolution de la situation afin de prendre toutes les précautions pour se protéger en fonction du niveau de danger.

Les autorités de gestion de crise disposeront d'un délai supplémentaire pour préparer et planifier la réponse à la situation d'urgence ou de crise. Les services de la sécurité civile pourront mieux gérer et prépositionner les équipes et moyens d'intervention. Les autorités sanitaires pourront plus précocement alerter, prendre des mesures et mobiliser les professionnels et structures de santé.

Une localisation plus fine pour les Vigilances vagues-submersion et avalanches

Une cartographie à échelle plus fine que celle du département sera progressivement mise en place par Météo-France pour certains phénomènes sur les cartes de Vigilance départementales. Ce zonage pourra, selon la situation, couvrir tout ou partie d’un département donné ou englober plusieurs départements. Elle concerne dès à présent les phénomènes vagues-submersion et les avalanches.

La Vigilance pour vagues-submersion distingue ainsi désormais 46 zones littorales au lieu de 25 précédemment.

La Vigilance pour avalanches différencie désormais 37 zones montagneuses réparties sur 35 massifs, (au lieu des 13 départements précédemment).

En savoir plus

  • Consulter la carte de Vigilance
    • Prévision des phénomènes dangereux : rubrique Prochains jours.
    • Suivi en temps réel des pluies intenses (APIC) : rubrique Pluies intenses.
  • Le compte Twitter dédié aux dangers météorologiques : @VigiMeteoFrance.