A la une Les sols se sont humidifiés grâce aux pluies de septembre, mais ce n'est pas encore assez.

Infoclimat / misteph62

Des sols encore secs malgré les pluies de septembre

03/10/2022

Ce mois de septembre est caractérisé par des précipitations abondantes, supérieures aux normales de saison, atteignant 1,5 fois la normale sur Bourgogne-Franche-Comté ou encore 1,4 fois la normale sur le Grand Est. En revanche, le Sud-Ouest de la France ainsi que le pourtour méditerranéen restent moins impactés par ces précipitations.

Des sols humidifiés ce début d’automne, mais la sécheresse persiste

À l’échelle du pays, la pluviométrie moyenne depuis le 1er septembre atteint déjà 94 millimètres au 2 octobre, soit un léger excédent de 15 % sur cette période.

Les pluies de septembre sont également marquées par leur caractère long, régulières et homogènes. À certaines stations ce sont des séquences orageuses brèves mais intenses qui ont donné des cumuls importants. Quelques épisodes ont ainsi donné des cumuls importants :

  • à Montpellier, épisodes des 6 et 24 septembre, cumul de 209 millimètres du 1er septembre au 2 octobre ;
  • à Biarritz, 221 millimètres dont 189 tombés en 6 jours du 24 au 29 septembre ;
  • à Boulogne-sur-Mer, 208 millimètres ;
  • à Mouthe (dans le Doubs) avec 315 millimètres.

Ces précipitations, longues et régulières, ont eu un impact positif sur l'état de sécheresse des sols. Le 23 septembre dernier, la France atteignait un niveau record de sécheresse pour cette période de l'année, un niveau en deçà de ce qui est habituellement observé en plein été. Les précipitations de cette fin de mois ont largement contribué à humidifier les sols.

Les sols sont toutefois plus secs qu'habituellement à cette période de l'année. En revanche, hormis sur la Corse, ils se sont nettement humidifiés par rapport au début du mois.